Coffret deux livres / 1 reproduction noir & blanc  / 26,5 x 22,5 cm

Je suis cette femme. Et Madeleine cette autre de Galilée, la Belle et l’Amère, des larmes sur les cils et de l’huile sur les mains, qui ne peut se mourir. De nous, qu’on apprenne à défaire l’amour. Qu’on se défende de la postérité qui nous abîme. Voyez ma propre chair : du plâtre mort tissé d’aiguilles et de filets, alors que les caresses la moulaient comme un lait de chaux vive. J’ai quatre pairs de fesses. – Comptez mes entre chats posthumes. – Je valse médusée par le théâtre d’un Pierrot. Déjà Salomé dansait pour son prophète et voilà qu’on mit mon cul par dessus têtes. « Seigneur ! disait l’araméenne à son Rabbi, quel est ce salut qui me fait attendre l’éternité dans cette grotte, le jour dans la veille de la nuit et la nuit dans celle de l’aube ? Ce crépuscule amorphe fait de moi l’objet glacé de ta foi et de ton art. Où sont le saisons fertiles de mon sang ? Je ne me reconnais pas sans ton corps, ce suint rapporté du désert que j’oignais des vases de Tibériade… » J’ajoute : je ne me reconnais pas dans mon corps possédé, dépossédé. Et quelle sorte de royaume est-ce là que ces chambres obscures promises aux amantes ? Comme le monde au fond serait inoffensif  si nos prophètes ne s’assuraient autant de leur origine et de leur gloire. Mais les œuvres que nous sommes se souviennent : mièvres comme l’agneau tétant sa Mère,  ils susurraient alors, la bouche en cœur, à nos vulves saignantes que ce bon temps remonte à Rome, quand les louves étaient aussi des vierges. Le temps, créateurs ? C’est une petite chose sans protocole. Une femme qui partage votre lit sait aussi sa place auprès de votre tombe. Ni mythes ni images, on ne peut mieux veiller sur vous qu’en soignant votre vit et souhaitant notre mort. Va maintenant, Marie de Magdala. Déchire ta tête sur le rocher. Reviens-toi et aide-moi. 

                                                                                                                                                     

                                                                                                                                                      (texte intégral)